Le tourisme russe face à la crise

Qu’en est-il du tourisme russe ? Quelles sont leurs destinations favorites ? Reçoivent-ils beaucoup de touristes étrangers ? On en sait peu sur leur voyage ou leur manière de recevoir des hôtes étrangers. Voyons à travers cet article comment se porte le tourisme en Russie après la crise qui ne les a pas épargné non plus.

Comment se porte le tourisme en Russie ?

Moscou et Saint-Petersbourg concentrent à elles-seules 90% de l’activité touristique du pays. Preuve que de nombreuses choses restent à faire dans le reste de la Fédération. Ce sont le européens que la Russie accueillent en plus gros nombre : l’Allemagne est en tête avec 350.000 visiteurs, contre 100.000 Français. C’est cependant du côté de la Chine que la plus grosse progression est enregistrée depuis 2011, alors que le nombre de touristes européens stagne, voire diminue. Ces chiffres doivent cependant être relativisés car les visas touristiques sont souvent délivrés pour des visites d’affaires.

palace-231436_1280
Palais Peterhof, St Petersburg, Russie

Le rapport du Forum Economique Mondial sur le tourisme pointe avec sévérité les défauts de la Russie : en dépit de sa dotation exceptionnelle en site naturels (4ème mondial) et en sites culturels classés (16ème), la Russie n’est pas jugée au niveau sur les infrastructures touristiques, notamment en ce qui concerne l’état des routes (93ème) et le nombre de lits d’hôtels disponibles (89ème).

Outre les infrastructures lacunaires, la Russie souffre encore d’une mauvaise image, et d’une communication touristique peu convaincante : le pays est au 130ème rang au niveau du service client, et 138ème en ce qui concerne la sympathie envers les étrangers.

winter-palace-215727_1280
Palais d’hiver, St Petersburg, Russie

Les destinations touristiques des Russes

Depuis toujours, la France reste une destination incontournable pour les voyageurs Russes. En août 2014, la chute de la valeur du rouble a entraîné un ralentissement du tourisme extérieur russe et, de ce fait, une diminution des touristes en France qui reviennent néanmoins doucement sur le territoire français. Bien que les Russes n’aient pas complètement arrêté de voyager pendant la crise, celle-ci a largement influencé leurs destinations de voyage. Ainsi, le choix des voyageurs russes s’est plutôt porté vers des pays où la dévaluation du rouble n’était pas trop pénalisante, soit hors de la zone euro et de la zone dollar.

Avant la crise, la Russie ne considérait pas le tourisme comme un moteur de leur économie. Le développement du tourisme intérieur a néanmoins attiré l’attention des spécialistes et provoqué l’évaluation du secteur touristique en Russie. Les spécialistes dégagent alors deux tendances qui marquent le développement du tourisme en Russie : le tourisme autonome et le tourisme en ligne.

Le tourisme autonome est caractérisé par le fait que, suite à la crise de 2014. Le nombre d’agence de voyage en ligne en Russie a diminué de 50%. Cela a donc engendré une modification des modes de réservations de voyages, incitant les Russes à réserver en direct par téléphone ou sur internet.

Le tourisme en ligne s’apparente évidemment au fait que les russes réservent leur voyage de plus en plus en ligne, notamment sur leur mobile. On remarque alors l’apparition du phénomène « multiscreen » avec une recherche d’informations sur le portable qui se termine souvent par une réservation en ligne sur ordinateur.

Alexia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s